État du marché immobilier – Deuxième trimestre 2012

STATS

Selon la FCIQ (Fédération des Chambres Immobilières du Québec), 1343 ventes de propriétés ont eu lieu durant le deuxième trimestre de 2012 dans la grande région de Gatineau, ce qui représente une hausse de 11% par rapport au deuxième trimestre de 2011.

Les taux d’intérêts continuent à être exceptionnellement bas et malgré les coupures au sein de la fonction publique fédérale, 900 emplois ont été créés dans la région entre avril et juin.

Comparativement aux autres régions du Québec, la région métropolitaine de Gatineau a enregistré la plus haute progression des ventes durant le deuxième trimestre.

Les ventes de multiplex de la région ont augmentées de 46% par rapport à celles du deuxième trimestre de 2011. Le taux d’inoccupation très bas des immeubles locatifs (2.1% au printemps 2012) dans la région de Gatineau favorise les perspectives de rentabilité des multiplex.

Les copropriétés et les unifamiliales ont connu une hausse de 4% et 9% respectivement. Hull (12% et 26%) et Aylmer (24% et 13%)  ont connu les plus fortes hausses de ventes pour ces deux types de propriétés lors que la Périphérie a connu une hausse de 20% des ventes d’unifamiliales.

Le prix médian d’une unifamiliale s’est élevé encore une fois, pour s’établir  235 000$ pour le deuxième trimestre, ce qui représente une hausse de 5% par rapport à l’année précédente.

Buckingham/Masson-Angers et la Périphérie (Cantley, Chelsea, Denhom, L’Ange-Gardien, La Pêche, Pontiac et Val-des-Monts) ont connu des hausses respectives de 9% et 8%.

Les copropriétés ont aussi vu leur prix médian augmenter, pour atteindre 165 600$, une hausse de 5% par rapport à l’an dernier. Le prix médian des multiplex de 2 à  5 logements a progressé de 2% durant la même période, pour s’établir à 261 000$.

Le marché demeure un marché de vendeurs. Parmi les six régions du Québec, celle de Gatineau offre le plus net avantage aux vendeurs de toutes les catégories de propriétés.

Les délais de vente se sont allongés pour tous les types de propriétés comparativement au même trimestre l’an dernier. Il faut maintenant en moyenne 60 jours pour vendre une unifamiliale, 66 jours pour vendre une copropriété et 71 jours pour un multiplex. Par contre, la région de Gatineau a les plus courts délais de vente de la province.

 

Source : Le Baromètre MLS® du marché résidentielRégion métropolitaine de Gatineau, FCIQ.

Vous aimerez peut-être: