État du marché immobilier – Premier trimestre 2012

STATS

Pour le premier trimestre de 2012,  la région métropolitaine de Gatineau a connu une hausse de 7% des ventes de propriétés résidentielles par rapport à la même période l’an dernier, selon la FCIQ (Fédération des Chambres Immobilières du Québec).

Les faibles taux hypothécaires ont contribué à stimuler le marché immobilier et le marché de l’emploi dans la région connaît des gains depuis cinq trimestres consécutifs, ayant créé   quelques 9 000 emplois durant cette période.

La plus forte hausse des ventes de propriétés se situe dans le secteur Buckingham/Masson-Angers, qui a connu une augmentation de 46% par rapport au premier trimestre 2011.

La périphérie, qui inclut Cantley, Chelsea, Denhom, L’Ange-Gardien, La Pêche, Pontiac et Val-des-Monts,  ainsi que le secteur d’Aylmer ont pour leur part augmenté leurs ventes de 24% et 13% respectivement comparativement à la même période en 2011.

Cependant, les secteurs Hull et Gatineau ont connu une baisse du volume des ventes, de l’ordre de 5% et 4% chacun. On peut toutefois constater que ces baisses concernent uniquement les copropriétés et les multiplex, car les ventes de maisons unifamiliales sont demeurées stables par rapport au premier trimestre 2011.

Si l’on regarde toute la région dans son ensemble mais par catégorie, l’unifamiliale a connu la plus forte hausse, représentant 9% de plus que l’an dernier à pareille période.

Le nombre de propriétés à vendre via le réseau MLS augmente depuis sept trimestres dans toute la province. La région de Gatineau a connu une hausse de 15% des inscriptions en vigueur durant le premier trimestre 2012.

Le marché résidentiel de la région demeure résolument un marché de vendeurs mais cet avantage a légèrement diminué dans plusieurs secteurs comparativement au premier trimestre 2011 avec l’allongement du temps nécessaires pour écouler l’inventaire des propriétés à vendre.

Buckingham/Masson-Angers est le seul secteur où l’écoulement de l’inventaire s’est fait plus rapidement qu’au premier trimestre 2011.

Le secteur de la périphérie quant à lui est le seul secteur où l’on peut maintenant considérer que l’avantage est aux acheteurs.

Le prix médian des copropriétés dans la grande région de Gatineau a augmenté de 10% comparativement au premier trimestre 2011, pour atteindre 169 000$. Les multiplex ont connu une hausse du prix médian de 15% par rapport à la même période l’an dernier. L’unifamiliale quant à elle est restée stable avec un prix médian de 222 500$.

Source : Le Baromètre MLS® du marché résidentielRégion métropolitaine de Gatineau, FCIQ.

Vous aimerez peut-être: